Nouveau composez votre parfum personnalisé au bar à parfums

Nouveaux produits

Nouveaux produits
Tous les nouveaux produits
Corail Collection, Une gamme éco - friendly engagée pour la préservation des océans

Corail Collection, Une gamme éco - friendly engagée pour la préservation des océans

Corail Collection

Une gamme éco - friendly engagée pour la préservation des océans

Disponible dès le 5 JUIN 2020

Notre Collection de parfums d'Ambiance "CORAIL" a été spécialement conçue dans une démarche éco - responsable, en limitant notre bilan plastique avec un potentiel de recyclage important. Fragrance réalisée sur un alcool naturel d'origine agricole et à base d'ingrédients respectant l'environnement.

Nous nous engageons auprès d'Océanoplastic pour agir ensemble pour un océan sans plastique !

1 Parfum d'Ambiance Corail Collection acheté = 1 euro reversé à l'association OCEANOPLASTIC

https://oceanoplastic.org/

Trois Parfums , Trois Ambiances, Trois Coraux mis en lumière ...

DIPLORIA

Fragrance Fraîche et Florale équilibrée et composée en fond de Vanille Gourmande, en notes de cœur un puissant mélange floral de Jacinthe et de Rose et en note de tête une touche de Fleur d'oranger. Cette fragrance a été imaginée et créée pour représenter le Diploria, ce corail connu également sous le nom de CERVEAU DE NEPTUNE typique de la Mer des Caraïbes. Cette espèce est inscrite sur la liste rouge de l' Union Internationale pour la Conservation de la Nature depuis 2008. ( sources : https://doris.ffessm.fr)

Diploria

ACROPORA

Senteur Florale et Poudrée imaginée et créée pour représenter l'Acropora, ce corail connu également sous le nom de CORAIL CORNE D' ELAN, typique des Caraïbes. Cette espèce est inscrite à l'annexe II de la convention de Washington (CITES), liste des espèces qui, bien que n'étant pas nécessairement menacées actuellement d'extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n'était pas étroitement contrôlé. (source https://doris.ffessm.fr)

Acropora

MILLEPORA

Senteur Florale et Fruitée imaginée et créée pour représenter le Millepora, ce corail connu également sous le nom de CORAIL FEU, typique des Caraïbes. Comme tous les Milleporidés, cette espèce est inscrite à l'annexe II de la convention de Washington (CITES), liste des espèces qui, bien que n'étant pas nécessairement menacées actuellement d'extinction, pourraient le devenir si le commerce de leurs spécimens n'était pas étroitement contrôlé. ( https://doris.ffessm.fr/)

Millepora

Eco-responsabilité de la Gamme et engagement de la marque

L'idée est de limiter notre bilan plastique avec un potentiel de recyclage important en soutenant les actions de l'association OCEANOPLASTIC;

Un flacon ressourçable :

Le client est invité à revenir en magasin pour pouvoir recharger son parfum une fois ce dernier terminé . Parfums des Iles propose alors une remise de 1 € sur la recharge qui sera effectuée au Bar à Parfums, premier concept éco - responsable lancé en 2015 par la marque.

Un packaging écologique et recyclé :

Nous avons choisi des fournisseurs éco-responsable proposant une qualité d'impression Imprim'Vert® ainsi que des étiquettes et supports marketing afférant en papier recyclé.

Des ingrédients respectant la nature et l'environnement :

Nos bases parfumées sont rigoureusement sélectionnées afin d'être non dangereuses pour la nature et l'environnement

Fragrance réalisée sur un alcool naturel d'origine agricole .

Une gestion des déchets :

Parfums des Iles est le premier apporteur volontaire chez Ecompagnie en Martinique garantissant une parfaite maîtrise des de la chaîne de traitement (traçabilité obligatoire de nos déchets via un bordereau de suivi de déchets BSD)

Soutien à l'association OCEANOPLASTIC :

Pour l'achat d'un parfum de la Collection Corail Parfums des Iles s'engage à reverser 1 euro à l'association OCEANOPLASTIC afin de soutenir leurs actions en France et dans la Caraïbe.

L'équipe Parfums des Iles participe également aux opérations organisées par l'association, notamment l'opération de ramassage et de collecte des déchets : Samedi 25 Janvier 2020 sur la plage de Cap Chevalier.

Pourquoi cet engagement ?

Préservation de la beauté de la faune et flore marine :

Les récifs coralliens éblouissent par leur beauté naturelle. On les trouve partout, même là où on ne s’y attend pas. La surface totale de tous les récifs coralliens de notre planète représente moins de 0,25 % de tout l’environnement marin. Et pourtant, on estime que ce sont près de deux millions d’espèces différentes qui vivent dans, sur et autour des récifs du monde soit 25 % de la faune marine dépendent de la survie des coraux. C’est là que grandissent un quart des poissons de nos océans, y compris certaines espèces que nous avons l’habitude de consommer.

Protection contre les événements climatiques violents :

Cette biodiversité est fondamentale. Elle rend des services irremplaçables à l’humanité. Dans bien des zones côtières, véritables brise-lames, les récifs coralliens constituent, par exemple, un rempart fondamental contre les phénomènes naturels violent tels que les cyclones, les typhons ou les ouragans. Pourtant, on considère qu’environ un quart des récifs coralliens mondiaux a déjà subi des dégâts irréversibles, et que deux tiers sont gravement menacés.

Maladies coralliennes provoquées par les déchets plastiques :

Chaque année, les plastiques tuent ainsi 1,5 million d’animaux. Par contre, l’impact des plastiques sur les coraux constructeurs de récifs avait été ignoré jusqu’à présent, peut-être à cause de leur éloignement présumé des sources de plastiques. Pourtant, l’analyse des débris plastiques présents dans les océans a montré qu’ils pouvaient véhiculer de nombreuses bactéries et, notamment, certains pathogènes responsables des maladies des coraux. Les débris plastiques favorisent le développement des maladies, le risque de maladie peut être jusqu’à 22 fois plus grand sur un récif pollué par le plastique que sur un récif préservé. quatre des maladies coralliennes les plus communes (le syndrome de la bande blanche, le syndrome de la bande noire, le blanchissement et la maladie de la bande d’érosion squelettique), dont trois sont associées à une mortalité rapide du corail, sont plus présentes sur les récifs pollués par les plastiques . Ainsi, en favorisant le développement de maladies, les débris plastiques contribuent à la dégradation des récifs coralliens, déjà très menacés par le changement climatique. Cette conclusion est très alarmante puisque 8 millions de tonnes de plastique finissent dans l’océan chaque année. Cependant, elle signifie également que nous pouvons tous agir au quotidien pour diminuer la pression qui pèse sur les récifs coralliens en diminuant notre consommation de plastique, en le recyclant correctement et en s’assurant que nos déchets ne finissent pas dans l’environnement.

Sources :

www.wwf.fr www.encyclopedie-environnement.org www.geo.fr www.letemps.ch